RSS

Bertrand Cantat, rebelle mais pas assez….

04 Nov

noir-desir-11719Vilnius, 26 juillet 2003

Eté de canicule, fin de tournage. Toute l’équipe se retrouve autour d’un verre, puis prolonge la soirée chez l’un des collaborateurs locaux.

Ils sont là, tous les deux…. Ambiance tendue, électrique… Un sms reçu de trop, une situation compliquée, difficile à accepter, qui perdure….

Retour à l’hôtel.                                                         Trop d’amour, trop de passions…                           Trop de jalousies, trop de non-dits….                      Trop d’alcools, trop de drogues….

La dispute, soudaine, violente, haineuse.Hors du temps, hors du sens…. Des cris, des gifles, des coups…..

Fin de nuit, sortie de brume. Elle est là, elle respire, visage tuméfié, silencieux.                                        Enfin le jour se lève, si tôt, si tard. Les pompiers, les sirènes, l’ambulance                                            Enfin le jour se lève, mais il est tard, trop tard….

Adieu, Marie.

Paris, le 9 mars 2002

Noir Désir reçoit la Victoire de la Musique de l’album rock de l’année. Le groupe arrive sur scène, guidé par son emblématique leader au look soigneusement négligé, à l’attitude à la fois hautaine et lointaine. Il sort alors de sa poche une feuille de papier, et lance une violente charge contre Vivendi Universal à travers son PDG, Jean-Marie Messier…. Cette diatribe contre le système, dont ils sont partie prenante, Universal étant leur propre maison de disque, suscite pour certains des hourras, pour beaucoup un malaise….. Peut-être pas forcément à cause du message, plutôt à cause de cette agressivité et de cette ironie déplacées, peut être un manque de crédibilité de ces millionnaires pseudo-révolutionnaires…. Peut-être….

Septembre 2003. Il est condamné. Huit ans. Comités de soutien, concerts hommage, pétitions, dissertations, rien n’y fait, il va en prison….

Il demande alors à bénéficier du droit à effectuer sa peine en France, ce qui lui est accordé en 2004….En 2007, il demande, encore, et obtient, encore, une remise de peine, il sort…. Il se tait, reste discret, fuit les médias, les loups, les loupes….  Le rebelle remercie le système… Cohérence, cohérence?

Puis peu à peu, il réapparait, participe à des concerts en guest, gère son absence, ses silences…. Puis annonce un nouvel album pour novembre 2013….

Alors, Monsieur Cantat, moi je ne me permets pas de vous tutoyer ironiquement…. Une fois encore,vous êtes décevant. Je ne parle pas ici de ce drame affreux de cet été de canicule. Je ne suis personne pour vous juger, vous accabler, vous enfoncer… Non, je m’y refuse!

Mais Monsieur, vous êtes incohérent, illogique, envers vous-même, envers les autres, envers vos beaux discours de rebelle trop gâté. Vous qui vous êtes érigé en antisystème, en perpétuel donneur de leçons, en défenseur de la veuve et de l’orphelin, face à ces édiles et dirigeants que vous exécriez, face à un pays qui vous a tout donné… Que n’en avez-vous profité, abusé?

Trop facile de cracher sur tout, sur tous, affichant des postures ,des attitudes ultra photogéniques, vous permettant le jugement perpétuel, dans un romantisme pour midinettes fascinées par votre talent et votre beauté…. Mais ça, c’était avant, pensait-on…

Oui, vous qui avez bénéficié de richesses, de la mansuétude d’une justice que vous ne cessiez de  blâmer, vous qui condamniez vos fortunés congénères, soutenu par ces fameux intellectuels en manque de « héros » des temps modernes…. Un anonyme en aurait-il eu autant? C’est à (des)espèrer…

Revenir sur scène, reprendre votre art, vos concerts, et autres….. Qui serai-je pour vous en nier le droit? De grâce, Monsieur, une interview telle que celle donnée au Inrockuptibles, comme par hasard, juste avant la sortie de votre album est de trop…. Votre repentir est peut-être sincère, honnête, réel….

De grâce, n’en faites pas un outil de communication, n’essayez pas de gagner la pitié des gens…. 

De grâce ne vous servez pas de ce système que, soit disant, vous combattez, vous abhorrez….

Vous n’êtes pas une victime, ne l’oubliez jamais…

Monsieur, vous êtes vivant, riche, libre….                                                                                                   Soyez humble, discret,  redevenez humain…..

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 4 novembre 2013 dans Mes humeurs, bonnes et mauvaises...

 

5 réponses à “Bertrand Cantat, rebelle mais pas assez….

  1. Aurélien

    29 avril 2014 at 11:54

    Après tout le pédophile Patrick Font est aussi revenu sur scène après avoir payé sa dette. Personne s’en étonne. Pourquoi pas l’assassin Bertrand Cantat qui a payé? J’irai voir ni l’un ni l’autre mais je fustige l’hypocrisie bobo de certains médias et des fans aussi qui si ça avait été des artistes de droite, il n’y aurait aucune indulgence.

     
  2. JELO

    16 avril 2014 at 19:26

    Je découvre, un Jean écrivain ! je partage ton cri d’humanité ! et apprécie ton style !
    Bravo, je prendrai le temps de te lire.
    Super.

     
    • Jean Bresac

      16 avril 2014 at 20:19

      Merci Jelo de ce message…. Heureux que cela ait pu te plaire….. Amicalement

       
  3. KARINE

    5 novembre 2013 at 23:39

    J’ai aimé ! un petit coup de gueule très juste et justifié… Bien vu et bien écrit !!

     
    • Jean Bresac

      6 novembre 2013 at 00:17

      Merci Karine pour cette gentille reaction. Et si tu aimes n’hesite pas partager… Etre lu est le plus beau des compliments. A bientot.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :