RSS

Merci, Pantin….

01 Avr

C’est l’histoire d’un mec qui se moquait des juifs, des arabes, des noirs, des blancs…coluche-2-by-clchaboud

C’est l’histoire d’un mec qui pouvait être grossier, vulgaire, méchant….

C’est l’histoire d’un mec qui se moquait tellement de son pays, de ses politiques, de ses institutions qu’il se présenta aux élections présidentielles….

C’est l’histoire d’un mec qui, bien que riche, bien que beauf, bien que star, regarda autour de lui et vit des gens qui crevaient la dalle….

Mais à cette époque là, tu pouvais te moquer des blancs, des noirs, des arabes, des juifs, des flics, sans que de foutues associations bien-pensantes portent plainte, poussent de hauts cris dans des débats télévisés diffusés en continu, sans qu’une certaine presse te tape sur la gueule…

Et parce qu’à ce moment-là, c’était encore possible, alors, ce gros lard, au talent certain et à la vulgarité assumée bougea le Parlement, fit promulguer l’amendement Coluche et créa ces putains de restos qui aident tant de gens, qui nous filent bonne conscience, et déchargent l’Etat d’un de ses devoirs régaliens….

Si Coluche était né 20 ans plus tard, il n’aurait jamais eu droit de cité, jamais eu une telle audience, la bien pensance l’aurait écrasé plus sûrement qu’un camion sur une route de la Côte d’Azur…. Et jamais il n’aurait été écouté….

Si Coluche était toujours là, il se battrait toujours autant pour l’Autre, celui qui n’est rien, n’a rien, ne peut rien…. qui n’est pas entendu…

Mais surtout, j’ai le sentiment que tous ces adorateurs bobos qui se réclament de sa pensée, il les aurait envoyés se faire paître, avec une de ces grossiéretés et un de ses « non mais » qui le caractérisaient…..

De là haut, mon pote, j’ai l’impression que bien souvent, tu reprends ton violon et tes gants de boxe, que tu leur ressers ton sketch….

Je suis sûr que tu le fais pour ne pas pleurer en voyant que Tes Restos, oui, les Tiens, sont là, hélas toujours là, servant de plus en plus de gens….

Je suis sur que tu le fais pour ne pas éclater de rire en entendant toutes les conneries bourgeoises servies en ton nom….

Et moi je suis sur, mon pote, que quand je pense à toi, j’ai un léger sourire et l’oeil humide….

Putain de camion….

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :