RSS

Obélix, tu resteras le seul Cyrano…

18 Déc

obelix1Alors voilà, il part….

Mais quel départ, que de tambours, que de trompettes!

Notre Gégé national, notre Obélix, dont on se moque, qui nous agace, que tout le monde aime à moquer tout en admirant son talent se barre pour des raisons fiscales. Et depuis son annonce, quel déchainement! Quel déferlement!

Même les plus hautes instances, en commençant par le premier des ministres y a été de son couplet, de son avis, sans retenue aucune!

Minable, déchéance, petit, etc… j’en passe et des meilleures…

Mais, Messieurs les Politiciens, n’auriez-vous pas mis un coup de canif (supplémentaire) dans le contrat?

Je m’explique…

Durant toute la mandature précédente, vous n’avez cessé, parfois à juste titre, de souligner le climat de clivage qui gagnait notre société, de vous offusquer du moindre dérapage entre autre verbal, de mettre à l’index l’insertion de la vie privée dans la vie publique. Vous n’aviez pas forcément tort.

Vous avez promis une mandature appaisée, une présidence normale, un retour des valeurs, du soleil en hiver…

Depuis le mois de mai dernier, que de reculades, de rebuffades…

On pourrait faire une chronologie détaillée de vos foucades et incartades, allant d’une première Dame qui ne s’assume pas et politise ses problèmes de couple, en passant par vos surprises fiscales ou votre hébétude en découvrant une crise que vous aviez à grand renfort d’accusations contre vos prédécesseurs niée…

On pourrait, mais ce n’est pas mon propos…

On pourrait parler des sujets absolument clivant, mais dans notre situation d’urgence, absolument secondaires, même s’ils sont importants, tels que le mariage pour tous ou le droit de vote des étrangers, que vous avez mis sur la table, générant encore plus de malaise inutile dans une période ou la solidarité devrait être de mise….

On pourrait…

Mais là, Messieurs, Mesdames, trop, c’est trop…

Moi qui n’ai voté ni pour vous, ni pour vos prédecesseurs (j’ai choisi de m’abstenir, je l’ai déjà expliqué), je me sens choqué…

Moi, qui suis passionné d’histoire, je suis inquiet…

Mettre ainsi à la vindicte populaire une personne qui, en fait, n’a juste rien fait d’illégal est indigne…

On peut ne pas approuver Depardieu, au niveau moral ou autre…

Mais alors, on les attaque tous, y compris les soutiens déclarés de votre parti politique, les chantres de la soit-disant résistance à Sarkozy, qui se gardent bien de régler à la société française ce qu’ils pourraient lui devoir…

Yannick Noah, Manu Chao, et autres people résistants (LOL diraient les jeunes) ou héros de salon parisien…6 mois par an… sont bien silencieux…

Il y a trois mois de ça, un journal qui ne cesse de donner des leçons à l’humanité avait titré: Casses- toi pauvre con en première page, avec la photo de Bernard Arnault…. J’avais été étonné que vous n’ayez pas appelé à la modération. Plus maintenant….

Et là, aujourd’hui, ce même journal fait un nouveau coup médiatique avec une lettre ordurière de Philippe Torreton à l’adresse de Depardieu, l’attaquant sur sa fortune, sa personne et même sur son talent.

Torreton, grand acteur s’il en est, mais surtout présent dans des oeuvres subventionnées, à petit public mais gros cachet.

Torreton, grand acteur s’il en est, profondément et noblement engagé au sein de la gauche, élu au Conseil de Paris, et qui perçoit pour cela une indemnité de 4800 euros mensuelle. Rien que de trés normal.

Sauf que…

Un rapport sur l’assiduité de 2011 au conseil de Paris avait pointé les trois personnes les plus absentes, les plus invisibles… Et Monsieur Torreton avait eu son « Gérard de celui qui a été élu mais n’est venu que deux fois et qu’on n’a pas revu depuis février 2010″…

Mais sur ça, pas un mot… Rien…

Alors Mesdames, Messieurs les Politiques, arrêtez de toute urgence ce déchainement nauséabond qui rappelle des scènes ou des discours trop entendus dans des pays ou le mot liberté est l’une des définitions du mot fantasme…

Prenez un peu de hauteur, respectez votre fonction, si vous ne respectez pas les hommes.

Donnez-nous un visage autre, arrêtez de vous cachez derrières des paravents idéologiques et concentrez votre énergie ou votre savoir-faire vers ce dont on a besoin, pas vers la haine ou les colères inutiles…

Vous ne voulez plus d’exil fiscal : légiférez, harmonisez l’impôt en Europe, agissez, au lieu d’aboyer ou de lyncher!

Quand à vous Monsieur Torreton, grand bretteur linguistique qui n’a jamais pu être Cyrano, taisez-vous!

Sur l’affaire Depardieu, vous devriez faire la même chose qu’au Conseil de Paris : de l’absentéisme…

Même pas de la figuration…

 

Publicités
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :