RSS

La rose du gitan…

20 Nov

roseWashington, 6 novembre 2012….

Sophia, 10 ans, écrit à Obama, avec ses mots, des mots d’enfants…..

Elle vit avec deux Papas, homosexuels. Elle n’arrive pas à comprendre pourquoi les autres enfants de son école et leurs parents se moquent d’elle, lui font du mal à cause de ça…..

Et Obama lui répond, lui faisant état des principes de tolérance qui devraient gouverner les relations humaines….

Je ne compte pas ici parler du problème de l’adoption des enfants par des couples homosexuels, mais juste souligner l’incompréhension de cette enfant face à la méchanceté gratuite due à des principes de rejet , de jugement de l’autre…..

Sa situation, elle ne l’a pas choisie, et dans sa lettre, elle souligne tout l’amour qu’elle reçoit dans son foyer…..Qui peut se donner le droit de la juger?

Merci, Sophia, de cette leçon….

Pampelune, juillet 1990….

Pampelune, troisième fete populaire du monde, plus de 5 millions de participants chaque années…..                                                                                                                                                                                                        Pampelune, sa cohue, ses excès, ses rues et ses bars pleins….

Nous sommes un groupe d’amis, parti pour une (très) longue nuit de fete…..de trois jours….  

Un petit gitan, pauvre, sale, mal habillé, rentre alors dans ce bar ou nous sommes pour vendre des roses…. Nous l’attrapons, et au lieu de lui acheter ses roses, lui offrons un sandwich, un coca, l’obligeons à boire et manger parmi nous, pour que ses souteneurs ne les lui volent pas….

Pampelune, quelques heures plus tard…..

Un autre quartier, un autre bar…..                                                                                                                                                               Soudain,au milieu de cette foule, je sens qu’on s’agrippe à ma jambe, nerveusement,avec insistance…..

Et là, ce petit gitan m’avait retrouvé, malgré la cohue, malgré la foule…. 

Et il me tend une rose, en me faisant comprendre de son doigt sale qu’elle est pour moi, pour me remercier…

Puis il part en courant…. Je ne l’ai plus revu, jamais…..

Mais je ne l’ai pas oublié…… Quelle leçon de cet enfant pauvre, si mal né,  qui prend le risque de me retrouver pour m’offrir cette fleur qui ne pourra jamais faner…..

Enfants que nous faisons grandir si vite, trop vite, résistez du fond de votre coeur ….

Vous qui révez de devenir grands, si grands, de faire comme les grands, comment vous expliquer que vous êtes tellement plus adultes que nous, plus matures….. En perdant vos yeux innocents les adultes ne font que des conneries, et ne peuvent s’empecher de tout casser….

Oui, je le sais, je suis un doux rêveur……

Oui, je suis un adulte, oui je suis un homme…..

Oui je suis dans ce système d’autodestruction progressive programmée….

Mais si chacun avait la chance, un jour, de rencontrer le petit gitan , de lire Sophia,  peut-être notre monde irait-il mieux…..

Je sais que cette rose passera tous les hivers…..

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :